Voyage : comment habituer les chiots à la caisse de transport pour chien ?

Voyager en compagnie de son chiot n’est pas sans contraintes. Pour des raisons d’hygiène et de praticité, le petit animal doit rester dans une caisse de transport prévue à cet effet. Et s’il n’a pas envie d’y rester ? Qu’en est-il de son confort ? Est-ce qu’il n’y a pas de risque par rapport à son bien-être ? Les astuces suivantes vous aideront à mieux comprendre l’utilité de cette caisse, ainsi que les techniques à adopter pour habituer votre petit compagnon à y rester.

Faites découvrir sa cage à votre chiot

Plusieurs jours avant le départ, vous devez faire découvrir la cage à votre chiot. Pour ce faire, vous pouvez associer la caisse à quelque chose de positif pour l’attirer et éviter de lui faire peur. Placez-y des croquettes pour chien par exemple, pour l’inciter à y entrer. Le fait de sentir des odeurs qui lui plaisent déclenche automatiquement une attitude positive vis-à-vis de son coffre de transport.

A voir aussi : Quel véhicule choisir pour un road trip en Guyane ?

S’il est d’humeur à jouer, il est également possible de l’inviter directement à entrer dans la caisse. À chaque fois qu’il obéit, récompensez-le avec ses friandises préférées achetées ici. De cette manière, il n’hésitera pas à recommencer et il finira par s’y habituer.

Rendez la caisse sympathique et agréable à vivre

Assurez-vous que la caisse soit sympathique aux yeux de votre chiot pour qu’il puisse l’apprécier. Ainsi, pour que l’intérieur lui soit bien confortable, placez-y son petit coussin au lieu de le laisser dormir directement sur la paroi. Aussi, pensez à y mettre son jouet préféré pour qu’il n’ait pas le temps de s’ennuyer durant le voyage. Le but est de faire en sorte que votre chiot aime passer du temps dans sa caisse de transport, mais qu’il ne la considère pas comme une prison ou une sorte de punition pour lui.

A voir aussi : La Route 66 à moto : circuit à ne pas manquer aux Etats-Unis !

Faites en sorte de ne pas stresser votre chiot

Il peut arriver que le chiot n’apprécie pas sa caisse de transport, tout simplement parce que c’est nouveau pour lui. Si, au cours de l’apprentissage, vous remarquez qu’il a tendance à s’énerver ou à avoir peur, n’insistez pas ! Laissez-le partir, puis recommencez l’apprentissage quelques heures plus tard.

Dans tous les cas, n’essayez pas de le forcer, car ce sera le meilleur moyen pour vous de le traumatiser. Ne le grondez pas non plus s’il parvient difficilement à vous obéir. Au contraire, montrez-vous compréhensif et expliquez-lui l’utilité de cette démarche. Même s’il ne parle pas, sachez que votre animal de compagnie comprend tout ce que vous lui dites. La stratégie, c’est d’y aller petit à petit pour qu’il finisse par accepter de lui-même à rester dans la caisse.

Augmentez progressivement le temps passé dans la caisse

Lorsque le chien accepte d’entrer dans sa caisse de transport, le défi suivant sera de l’inciter à y rester plus longtemps. Comme un voyage peut durer plusieurs heures, habituez-le donc à apprécier ce petit cocon douillet durant tout le temps qu’il faut. Évidemment, vous n’allez pas vous asseoir à côté de la cage pendant que le chiot s’y trouve. Ce qu’il faut faire plutôt, c’est de le laisser entrer, puis de fermer la porte du dispositif et de vous en aller.

Il faut en effet l’habituer progressivement à votre absence. Si au départ, vous l’avez laissé seul pendant un quart d’heure, essayez maintenant de le quitter pendant une demi-heure. Et à chaque fois que vous réapparaissez, montrez-lui toujours des gestes d’affection. Il faut qu’il sache que vous êtes content de le revoir, que le but n’a jamais été de l’abandonner, et que vous revenez toujours, quelle que soit la durée de votre absence.

Choisissez une caisse de voyage de qualité

La caisse de voyage doit être de haute qualité pour assurer le bien-être et le confort de votre chiot. Comme il fait toujours très chaud à l’intérieur, choisissez donc un modèle qui offre un maximum de fraîcheur à l’animal. Et pour qu’il puisse préserver sa vitalité, il est impératif de miser sur une cage adaptée à sa taille, voire légèrement plus grande. Le fait de rester accroupi dans un coffre de petites dimensions, sans possibilité de bouger, pourrait en effet lui causer des problèmes au niveau de ses membres et de son dos. Sinon, toujours pour des raisons de qualité, penchez pour un modèle qui répond aux normes IATA pour le transport aérien, mais qui convient tout aussi bien au transport en voiture.

Nourrissez-le avant le départ

L’alimentation est indispensable pour assurer le confort de votre chien. Comme les aléas du voyage sont nombreux et toujours imprévisibles, il est donc important que vous lui donniez à manger avant de le mettre en cage. En effet, s’il a faim, il ne pourra pas rester tranquille et fera tout pour vous retrouver. Il risque alors d’abîmer la portière de son coffre ou de pleurer tout le long du voyage pour réclamer à manger. Pour un déplacement sans encombre, le sevrage avant le départ est de rigueur.

La caisse de transport est essentielle au bien-être de votre chiot durant son voyage. Habituez-le donc à y rester en adoptant les techniques citées plus haut.