Le Famadihana, une des cultures les plus bizarres au monde

Le Famadihana, une des cultures les plus bizarres au monde

Le « Famadihana », traduit librement par le retournement des morts, est une cérémonie funéraire réellement répandue sur la Grande île. En général, ce rite ancien est un hommage aux ancêtres. Il est surtout pratiqué dans les Hautes Terres. Il se déroule souvent du début juin à fin septembre.

Selon le village et les moyens financiers pour chaque famille, le Famadihana doit être organisé tous les cinq, 7 ou 9 ans. Bien que sa pratique recule peu à peu vers les zones rurales de par l’expansion de la religion, la crise économique et l’évolution de la technologie, découvrir cette culture insolite sera une très belle expérience lors d’un séjour à Madagascar.

A découvrir également : Les essentiels à emmener avec soi lors d’un voyage au Kenya

Lire également : Les essentiels à emmener avec soi lors d’un voyage au Kenya

Préparation au Famadihana

Le Famadihana consiste en réalité à envelopper le corps d’un défunt d’un nouveau linceul après quelques années de sa mort (voir ici un article de la BBC) . Souvent, le Famadihana a lieu après qu’un membre de la famille fait un rêve selon qu’un parent défunt a froid. Après cela, toute la famille doit se réunir pour l’organisation de la cérémonie et pour se décider du montant des cotisations. Pour votre information, la célébration de ce rite coûte réellement cher. De ce fait, tous les membres de la famille doivent se mettre d’accord sur les dépenses.

A voir aussi : Le Kenya, une terre d’aventure et de découverte

Les festivités durent en moyenne 3 jours et durant ce moment, des festins composés de riz accompagné de viande de bœuf et de porc très gras doivent être préparés pour les parents, les amis, les habitants du village et d’autres invités d’honneur. À part cela, des troupes de musiques traditionnelles sont aussi engagées pour animer la cérémonie. Une fois ces éléments convenus et acceptés par toute la famille, celle-ci fait appel à un astrologue pour fixer le jour du début et la fin du rite. Il faut savoir que ce rite est une aventure intéressante à voir de près lors d’un voyage à Madagascar.

A lire aussi : Partez pour un safari authentique au Kenya

Le déroulement du Famadihana

Le jour J, la famille et ses invités se rassemblent pour la cérémonie. Au début de la célébration, les convives sont invités aux festins. Ensuite, les tombeaux sont ouverts. Les hommes entrent dans le caveau familial pour sortir les corps. Chaque famille des ancêtres s’empare de leur ancêtre et l’emporte sur des nattes pour danser, toujours au rythme de la musique traditionnelle. La joie, les pleurs et la tristesse s’entremêlent à ce moment. Une fois cette étape achevée vient le temps d’envelopper les défunts dans de nouveaux draps mortuaires.

Ensuite, les descendants se recueillent auprès de leur ancêtre en faisant une prière discrète. En même temps, les musiciens n’arrêtent pas de jouer pour donner de l’ambiance aux festivités. (cet article vous détaillera la tradition)

Les corps seront portés sur les épaules des descendants avec joie tout autour du caveau. Tout en dansant et remuant les corps dans tous les sens avec joie, toute la famille se réjouit du moment. Après avoir fait 7 fois le tour du caveau, comme la coutume le souhaite, les corps seront remis au repos au tombeau jusqu’au prochain Famadihana. Ce rite ancien est réellement enrichissant. Si vous séjournez à Madagascar durant les périodes du Famadihana, vous aurez peut-être la chance d’être invitée par une famille pour célébrer avec elle.

Hi guys !

Salut, moi c’est Marie. Bienvenue sur mon petit blog voyage. Globetrotter dans l’âme, je vous partage mes découvertes mais aussi tout un tas de conseils sur plein de destinations.
Des envies de voyages, de terres nouvelles, de destinations autres ? Terres d’envies vous fait voyager aux quatre coins du monde.

DÉCOUVREZ NOTRE PAGE FACEBOOK







Newsletter

Show Buttons
Hide Buttons